Le marché immobilier à Paris : quel avenir ?

par Pierre

Alimentés par des taux d’emprunt qui sont toujours au plus bas, les banques assouplissant leurs conditions de crédit et de moins en moins exigeantes, le marché immobilier existant continue de fonctionner à plein régime. Est-ce que cette bonne santé va durer ? Et si oui, pour combien de temps ?

Les spécialistes ont rassemblé les conclusions de différentes sources d’actualités immobilières françaises pour donner un aperçu du marché parisien en 2019, en passant en revue les différents indicateurs les plus susceptibles d’influencer le marché et en présentant les perceptions générales des agents immobiliers.

Comment a évolué le marché en 2019 et quelle perspective pour 2019 ?

Les huit premiers mois de 2018 s’inscrivent dans la continuité des deux années précédentes au niveau national. On a assisté à des hausses de prix avec des volumes de vente stables. Selon les 11 000 agences immobilières recensées, les primo-accédants représentent encore en moyenne un tiers des acheteurs, la part des investisseurs locatifs ayant diminué en faveur des achats de revente.

Voici le récapitulatif du marché immobilier français :

La question brûlante en ce début d’année est le prélèvement à la source. Actuellement, l’impôt sur le revenu en France n’est pas déduit directement du salaire d’un employé, ce qui signifie que tous les contribuables doivent remplir une déclaration annuelle et disposer de l’argent nécessaire pour payer leur éventuelle facture fiscale.

Des faibles taux d’intérêt

Toutefois, pour permettre aux premiers acheteurs d’acquérir un bien immobilier, les banques offrent des prêts à des conditions de plus en plus longues. 37,5 % des crédits immobiliers accordés à des primo-accédants en juin 2018 étaient d’une durée de 25 à 30 ans.

Une durée de 20 ans est presque devenue la moyenne. Une banque propose même des crédits sur 35 ans. C’est possible pour le moment, car les taux d’intérêt sont très bas. Le coût du crédit est meilleur et les acheteurs peuvent emprunter plus longtemps.