Banque : Les produits phares des Français

par Pierre

Les crises boursières répétitives et leurs impacts sur le rendement dans certains placements ont incité les Français à s’intéresser davantage aux placements sûrs. Cela fait longtemps que les parts de fonds ainsi que les actions n’intéressent plus les épargnants. Désormais, les gens veulent plus de sécurité et moins de risque dans leurs investissements.

Constat sur la réalité actuelle

Les Français ont perdu leur goût du risque. En effet, le nombre de détenteurs de parts de fonds et de titres financiers a considérablement baissé depuis l’année 1998. Pourtant, ils sont plus rentables par rapport à d’autres types de placement. En 2004 également, 1 ménage sur 4 possédait des valeurs mobilières comparé 1 sur 6 actuellement. Ces chiffres ont été dévoilés par l’étude parue le 5 novembre 2015 par INSEE à propos du patrimoine des ménages.

L’assurance vie, la grande gagnante

Actuellement, les ménages français préfèrent l’assurance vie aux autres formules d’épargne. En 10 ans, le nombre de contrats s’est multiplié par 10. En janvier de cette année, par exemple, 36,5 % des épargnants possédaient une assurance vie. Au mois de septembre, l’encours a atteint 1 562,4 milliards d’euros. Toutefois, l’assurance vie se subdivise encore en plusieurs sous-formules comme les fonds en euros ou encore les comptes multisupports (obligations, actions ou encore actifs immobiliers). Ces derniers sont plus risqués, mais plus rémunérés.

Les livrets toujours intéressants pour les épargnants

Juste après les différents types d’assurance vie, les épargnants adorent aussi les livrets bancaires, plus particulièrement les enveloppes réglementées comme le livret A. Actuellement 75 % des épargnants en détiennent comparé à 64 % en 1998. En tout, 86 % des épargnants possèdent un livret. Cette tendance devrait pourtant changer à partir de l’année prochaine à cause de la réduction de son taux d’intérêt à seulement 0,75 % depuis le mois d’août.