La renaturation des cours d’eau, une véritable désillusion ?

par Pierre

Depuis des années, les cours d’eau ont été aménagés afin de les rendre droits. Aujourd’hui, les professionnels spécialisés dans le secteur de l’aménagement essayent de restaurer ces cours d’eau, en les parant notamment de méandres.

L’objectif lors de l’aménagement des cours d’eau était au début de tenter de les changer en canaux. En effet, une bonne rivière avant était perçue comme une rivière droite, rectiligne. Des cours d’eau bien droits permettaient l’évacuation rapide des eaux et de libérer de la place pour construire. Mais qu’en est-il à l’heure actuelle ?

Un changement radical est en cours ?

Ces dernières années, on a vu apparaître un mouvement inverse. La plupart ont d’ailleurs compris que nos villes avaient besoin de canaux plus fonctionnels et que la beauté des rivières avait un impact positif sur notre vie.

Désormais, on se lance dans des projets inverses. Dès qu’on a l’occasion de découvrir la rivière, on enlève le béton des berges et on laisse la place à la végétation. En clair, on renature les cours d’eau. Mais quand on sait que la restauration consiste à redonner son aspect originel à un objet, l’on ne sait pas quel est l’état originel d’une rivière.

La Loi Malraux, en vue d’avoir des centres-ville standardisés

Le plus souvent, ces aménagements sont confiés à des bureaux d’études qui essaient de proposer un modèle de rivière. Des rivières inspirées des dessins des enfants, avec des méandres. Ainsi pour faire naturel, une rivière restaurée se doit d’avoir des méandres.

On voit d’ailleurs apparaître de nombreuses rivières paysagées qui doivent respecter un esthétisme sorti tout droit de notre imagination. D’ailleurs, la loi Malraux est une mesure prise par le gouvernement afin de pouvoir restaurer des biens anciens. Elle offre en plus à leurs bénéficiaires une réduction fiscale sous certaines conditions que vous pourrez découvrir sur http://www.defiscalisationloimalraux.fr/.