Obtenir un crédit immobilier relatif à l’investissement locatif

par Pierre

Les règles régissant l’acquisition du crédit immobilier pour une résidence principale ainsi que celles concernant l’investissement locatif, diffèrent quelques peu. Mais il s’agit de s’intéresser tout particulièrement aux démarches relatives à l’investissement locatif.

Les points essentiels : apport personnel et prêt

Il faut savoir que plus l’apport personnel à votre investissement est important, plus l’opération de crédit sera avantageuse. En effet, les intérêts d’emprunt varient par rapport direct avec le profit qu’engendre la location en question. Autrement dit, plus la valeur de vos intérêts générés par l’emprunt sera importante, moins les revenus liés à votre investissement locatif seront imposés. En ce qui concerne la durée du prêt, il serait convenable de cibler le plus court terme possible. Toujours est-il qu’un prêt de ce type permettra d’optimiser la déductibilité de vos intérêts.

Les possibilités de négociation

Alors que la durée du prêt variera en moyenne de 15 à 20 ans, il sera tout à fait possible qu’avant cette échéance, l’auteur du crédit puisse s’acquitter de son prêt. Au bout de 10 ans, il aura probablement pu revendre son investissement. Ainsi, l’importance de l’annulation des indemnités de remboursement anticipé est primordiale. Il serait recommandé de négocier cette annulation avant la souscription. Par ailleurs, si l’investissement porte sur un logement neuf, il sera possible de négocier un différé de remboursement de 12 mois après l’acquisition du logement. En d’autres termes, cette négociation permettra de jouir des loyers avant tout paiement de remboursement. Cette opération est avantageuse dans la mesure où elle procure une certaine épargne à la fin de chaque mois d’une part et en ce sens qu’elle s’avère plus sécuritaire de l’autre.

Dans tous les cas, entretenir les mêmes rapports financiers avec une autre banque en prenant avantages sur la concurrence qui existe entre elles, est rigoureusement conseillé.