Focus sur l’immobilier locatif en France

par Pierre

Depuis environ 2 ans, le loyer en France tend vers une baisse de prix notoire. Beaucoup de paramètres peuvent être à l’origine de cette déflation sur la location : contexte économique, variation sur le montant des investissements immobiliers ou encore la situation au niveau des prêts bancaires. Ceci dit, le marché se déprécie et les locataires y voient clairement un avantage.

Un marché qui se déprécie

Selon les statistiques réalisées par Clameur, la majorité des grandes villes est touchée par cette baisse de prix dont Strasbourg, Lyon et Marseille. Fin Novembre, les chiffrent entendent 1.1% de diminution sur les loyers. A priori, ce fléchissement est surtout dû à l’accroissement de l’offre dans ce secteur et du coup, la concurrence devient rude. A cet effet, les propriétaires d’appartements et de maisons à louer se sont moins consacrés à la rénovation. Les enquêtes menées parlent de 16.6% de propriétés rénovées actuellement, contre 33% en 2009. Certainement, le budget est remis en cause car si le loyer est revu à la baisse, les matériaux et les travaux coûtent toujours très chers.

Avantage pour les locataires

Ce nouveau contexte joue largement en faveur des locataires du fait qu’ils ont maintenant le choix et peuvent améliorer la qualité de leur habitation avec le même budget qu’auparavant. La proportion qui en découle fait que la baisse est plus évidente avec les studios et les appartements à une pièce. La moyenne pour cette catégorie est de 2.4%, tandis qu’il existe moins de déflation de prix pour les maisons avec plus de pièces. Comme les habitations à deux pièces sont plus nombreuses et plus utilitaires, les locataires s’en sortent réellement gagnants. Dans les villes moins peuplées, une baisse de location de 50% est enregistrée, selon toujours Clameur. De ce fait, les mouvements de déménagement ont connu une hausse de presque 31% contre 27% en 2014.