Impôt : comment éviter les 10 % de majoration en cas de retard sur le paiement de l’IR

par Pierre

L’État indique chaque année la date limite du paiement de l’impôt sur le revenu pour les contribuables qui ne sont ni salariés ni employeurs. Si vous dépassez cette date, vous devez acquitter d’une majoration de 10 % au-delà de 30 jours. Vous risquez même une poursuite judiciaire. Il existe tout de même une solution à ce problème.

Passer en ligne pour régler son retard de paiement de l’impôt sur le revenu

La date limite de paiement de l’impôt sur le revenu en ligne dépasse de quelques jours celle à faire dans les bureaux de ce service. Cette année, elle a été fixée au dimanche 20 septembre avant minuit. Dans ce cas, il faut créer un compte avec votre numéro fiscal de référence comme identifiant et un mot de passe sur le site impots.gouv.fr. En plus de ce numéro, vous devez aussi avoir à portée de main votre numéro de télédéclarant et votre revenu fiscal de référence à ce moment-là. Cliquez ensuite sur « Payez en ligne mes impôts » et laissez-vous guider après. Il y a aussi l’application mobile Impots.gouv. 

Comment verser le solde de votre impôt sur le revenu en retard ?

Rendez-vous au guichet de votre centre des finances publiques pour régler la somme due. Vous pouvez ainsi la payer en espèces, par chèque ou par virement bancaire, toujours accompagné du Titre interbancaire de paiement (TIP).

Si vous avez complètement oublié la date limite du paiement de votre impôt sur le revenu et que vous ne saviez pas non plus qu’il y a avait la solution en ligne, vous pouvez encore éviter les 10 % de majoration. Pour ce faire, adressez une lettre de demande de remise (annulation de sanction) bien argumentée au service des impôts. La sanction de 10 % sera annulée si votre demande est validée.