Les banques se tournent vers l’innovation ouverte

par Pierre

Il est loin le temps où chaque banque voulait innover dans son coin sans l’aide d’aucune entité extérieure et où l’innovation était propre à chaque établissement. À l’heure actuelle, le mode de fonctionnement a complètement été chamboulé par l’internet 2.0. Les banques se lancent aussi dans les projets participatifs à leur manière, cas de la Société Générale et de BNP Paribas.

L’innovation devient plus rapide avec la collaboration des startups

Il est bien révolu le temps où chaque entreprise concoctait chacune de son côté sa propre définition de l’innovation par de nouveaux produits ou de nouveaux concepts de services. Actuellement, les grands établissements bancaires n’hésitent pas à venir à la rencontre des petits startups pour améliorer davantage leurs services. Ils y arrivent plus facilement avec la participation de ces derniers.

Pas une, mais plusieurs collaborations pour mieux innover

Cas de la Société Générale, elle collabore actuellement avec une cinquantaine de startups pour améliorer leur position dans plusieurs pays comme en France, en Grande-Bretagne, à New York, mais aussi en Californie, en Inde et en Israël. Chaque collaboration est de nature différente, mais tous travaillent pour des produits et des services plus orientés vers les clients. Parmi ces startups, il y a Player, un espace situé en plein Paris (dans le 2e arrondissement) où l’innovation collective prend tout son sens.

Les banques souhaitent accélérer leur révolution digitale

Les banques ne veulent pas être en retard dans l’ère numérique. Dans ce cadre, BNP Paribas a organisé en juin un « hackathon » (marathon de génie informatique) à l’issu duquel il a retenu 6 startups sur 57 participants. Depuis ces quelques mois, ils travaillent ensemble dans le but de mieux numériser ses produits et services. Parmi les heureux gagnants de cet hackathon, il y a SnapCheck qui désire révolutionner grâce aux chèques digitaux.